VISUEL DICTEE SITE

Retrouvez le classement ainsi que les textes de la dictée d'Orsay 2022

14e dictée des Nations – 22e dictée d’Orsay – Sam. 29 janv. 2022

En partenariat avec les villes : Bourg‐Blanc (29) – Delémont (Suisse) – Épinal (88) – Étueffont (90) – Ronchamp (70) – Saint‐Louis (68)

CLASSEMENTS

CATEGORIES   NOM / PRENOM GROUPE SCOLAIRE
 
CM1 1e CHAUVET Alice ELEMENTAIRE DU CENTRE
2e MALLÉUS Loic ELEMENTAIRE DU CENTRE
3e BOUSSUGE Aurélie ELEMENTAIRE DU CENTRE
4e BERTRAN Arthur ELEMENTAIRE DU CENTRE
5e HEBERT Marie  ELEMENTAIRE DU CENTRE
 
CM2 1e LUCOR CANNAMELA Swann ELEMENTAIRE DU CENTRE
2e HENEMAN Paloma ELEMENTAIRE DU CENTRE
3e PHAM Jade ELEMENTAIRE DU CENTRE
4e DARMENDRAIL Annie ELEMENTAIRE DE MONDETOUR 
5e PETIT Timothée ELEMENTAIRE DU CENTRE
 

LES TEXTES

La vie nous en fait voir de toutes les couleurs, au propre comme au figuré. Alors que nous n’étions guère plus âgés que des nourrissons, de désagréables érythèmes fessiers venaient démanger notre popotin constellé de pustules écarlates, ce qui nous mettait… en pétard. [Fin pour les benjamins.] Avec l’apprentissage de la bipédie, légion furent les chutes et, conséquemment, les ecchymoses brunâtres sur les genoux et sur les paumes. [Fin pour les cadets.] Nous avons presque tous contracté la rougeole, voire la roséole, quoique à vrai dire on n’en fît pas une jaunisse. Et, passé une certaine heure le soir, quand nous broyions du noir, nos parents venaient nous lire au lit les exploits de Barberousse et les malheurs de Blanche‐Neige ou de Cendrillon – laquelle réussit pourtant l’exploit de trouver chaussure à son pied en perdant sa pantoufle de petit‐gris… [Fin pour les juniors.]

Combien d’ados à l’acné exacerbée se sont délectés des aventures des Schtroumpfs, et surtout de leur séduisante représentante au bonichon laiteux, pour les beaux yeux noir de jais de laquelle ils auraient donné sans hésiter leur blanc‐seing ! Combien de jeunes lectrices fleur bleue se sont imaginé courir la galipote avec un vert galant, héros d’une bluette à l’eau de rose ! Combien de blancs‐becs se sont plu à regarder des westerns dans lesquels les Visages pâles volaient dans les plumes des Peaux‐Rouges ! Et vous autres, n’appréciiez*‐vous pas les nègres en chemise et les monts‐blancs que préparaient vos mamans, toutes des cordons‐bleus ? Mais, si vous vous châtaigniez avec vos copains ou que vous maronniez à l’excès, vous vous voyiez recevoir une volée de bois vert et sucrer la forêt‐noire promise. Palsambleu, vous étiez alors marron ! [Fin pour les seniors amateurs.]

Assurément, les mots hauts en couleur captivent les pros des dictées. Tels les bleus de la rousse, ils auront vite débusqué dans le dictionnaire le nouveau « black bloc ». Il ne m’étonnerait pas qu’ils se soient procuré des smartphones uniquement pour se faire les dents avec le Bluetooth, et qu’ils aient un coup de blues en apprenant qu’il se vend désormais plus de trente‐trois tours en vinylite noire que de disques Blu‐ray. Certains en seraient presque fâchés que le kuru soit moins courant que la maladie de Creutzfeldt‐Jakob, ou que la pullorose n’affecte pas les large white. Et si vous leur passez de la pommade pour les sans‐faute qu’ils ont réalisés, mieux vaut prévoir des cérats rosat ou violats si vous ne voulez pas qu’ils vous envoient au diable vauvert !

© 2022 Philippe Dessouliers - Texte révisé par Paul Levart, spécialiste de la langue française
* Variante : appréciez
Les ouvrages de référence sont : pour l’orthographe et la prononciation, Le Petit Robert 2022 et Le Petit Larousse illustré 2022 ; pour la grammaire, le Dictionnaire des difficultés de la langue française par Adolphe V. Thomas (Larousse).

D’après La Fontaine

Il avait fort faim. Son ventre gargouillait constamment, et tout ce qu’il voyait se transformait en nourriture, malheureusement indigeste : un ver de terre avait pour lui l’apparence d’un bout de saucisse ; un caillou jaunâtre l’attirait autant qu’une mirabelle mûre* ! Hélas, qu’il était déjà loin ce jour ensoleillé d’été où il avait rencontré, perché sur une branche d’un chêne, un corbeau qui tenait un énorme camembert en son bec ! À force de compliments outranciers adressés au volatile, le rusé animal s’était emparé de l’appétissant aliment. Il s’en était régalé durant trois jours et demi. [Fin de la dictée pour les CM1.]

Mais les souvenirs ne remplissent pas l’estomac, et l’automne était bien installé : il devenait ardu de se sustenter. Aussi, alors qu’il continuait d’errer, le renard aperçut un beau pied de vigne. Le cep portait de juteuses grappes de chasselas. Mais les fruits étaient hors de portée, et même en bondissant – il ne possédait pas les capacités d’un kangourou –, il ne pouvait en attraper aucun. Quel pépin ! Après force tentatives… infructueuses, il se convainquit que les grappes étaient atteintes de mildiou et qu’il se serait empoisonné. Ainsi serait‐il tombé dans les pommes. Se félicitant d’en avoir dans le citron, le goupil s’en fut.

Philippe Dessouliers – janvier 2022

* Variante rectifications de l’orthographe : mure

Magazine

ANNUAIRE DE LA VILLE

couv annuaire2021.22

Carnet de saison culturelle

couv carnetSaison2021.22

Guide des herbes de trottoirs

GUIDE HERBES SAUVAGES COUV