universite paris saclay

Recherche et enseignement

Au 1er janvier 2020, l’Université Paris-Saclay, regroupement d’universités et de grandes écoles du Plateau de Saclay, naîtra officiellement sous la forme d’un établissement de plein exercice. Avec un grand objectif : fédérer les forces pour construire une université de recherche de rang mondial.

L’aboutissement d’un long processus de création
Depuis déjà quatre ans, un dispositif expérimental avait vu le jour permettant de réunir universités, grandes écoles et organismes de recherche au sud de l’Ile-de-France afin de mutualiser les formations et la recherche et de répondre aux enjeux sociétaux et internationaux dans ce domaine. Ce dispositif était le fruit d’un long processus dont l’histoire trouve ses origines dans l’immédiat après-guerre avec la création des sites tels que le CNRS, le CEA, l’INRA et de l’ONERA puis avec d’une antenne de l’Université de Paris à Orsay en 1955. Depuis la dynamique de coopération n’a cessé de prendre l’ampleur, en particulier en 2007 où un projet collectif, fortement impulsé par l’Etat, a pris vie.
La naissance « officielle » de l’Université Paris-Saclay en janvier 2020 sera l’aboutissement naturel de ce processus de regroupement pour lequel, au préalable, des statuts seront adoptés d’ici l’été prochain et un décret promulgué par le gouvernement d’ici novembre.

laboratoire

Un pôle de premier niveau mondial
Concrètement, l’Université Paris-Saclay deviendra à compter de cette date un établissement public, à caractère scientifique, culturel et professionnel. Il sera composé de 3 universités (Université Paris-Sud, Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines, Université d’Evry), de 4 grandes écoles (Agro Paris Tech, Centrale Supelec, ENS Paris-Saclay, Institut d’Optique Graduate School), de 6 organismes de recherche (CEA, CNRS INRA, INRIA, INSERM, Onera) et de l’IHES, fondation reconnue d’utilité publique. Des règles de gouvernance seront adoptées afin de respecter l’autonomie et la spécificité de chaque établissement tout en faisant vivre les principes fondateurs de ce regroupement : la mutualisation des services et fonctions et la collégialité des décisions. Certains domaines seront du ressort exclusif de l’échelon central de l’Université. Ce nouvel ensemble développera à un niveau jamais vu en France un pôle intégrée de connaissances qui iront depuis les sciences fondamentales jusqu’aux sciences appliquées. Il sera un formidable outil, représentant à lui seul 15 % de la recherche française, permettant de relever une série de défis sociétaux : santé et bien-être, énergie, climat, développement durable, biodiversité, agriculture et alimentation, transformation numérique et intelligence artificielle, transport, aéronautique et spatial, renouveau industriel…

etudiantDévelopper la boucle de l’innovation avec le Plateau de Saclay
Le lien avec le milieu économique et industriel sera l’une des pierres angulaires de ce futur établissement. Il fera le pont entre la recherche et les développements technologiques des entreprises. Un certain nombre d’actions seront mises en place en ce sens : présence d’acteurs économiques aux conseils de l’Université, développement d’une offre de formation répondant aux attentes des entreprises, contrats de recherche et de partenariats avec celles-ci. Ce programme devrait permettre d’optimiser la boucle d’innovation au sein d’un écosystème plus vaste, à savoir le cluster scientifique et technologique du Plateau de Saclay, favorisant par la même occasion l’attrait de grandes entreprises mondiales.

Pour tout savoir sur le projet de l’Université Paris-Saclay, rendez-vous sur :  universite-paris-saclay.fr 

65.000 étudiants
275 laboratoires
9000 chercheurs et ccinenseignants-chercheurs
250 brevets déjà déposés
100 start-up par an

Sylvie Retailleau3 questions à Sylvie Retailleau, Présidente de l’Université Paris-Saclay

Quel impact va avoir la création de l’UPSaclay pour le territoire ?
Une plus grande visibilité. Orsay est déjà, grâce à l’Université Paris-Sud et pour le monde scientifique, l’une des communes les plus connues du territoire Paris-Saclay. L’an prochain, avec l’entrée, de l’Université Paris-Saclay dans le TOP 20 des universités de rang mondial, le territoire va devenir encore plus attractif pour tous ceux et celles qui s’intéressent à l’enseignement supérieur, à la recherche, à la création d’entreprises innovantes en France et en Europe. Nous avons, de plus, cette chance que tous les habitants des communes de Paris-Saclay plateau et vallée connaissent : la conjugaison d’un territoire prestigieux de science & technologie, d’un bassin d’emplois dynamique et d’un lieu de vie magnifique, quasiment un terroir.

Et pour les citoyens-riverains ?
L’étape de janvier 2020 qui verra la transformation de la structure actuelle en une université de plein exercice, ne changera pas énormément de choses pour les citoyens-riverains ; en tous cas pas davantage que ce qu’ils connaissent déjà depuis 2012 avec les déménagements des écoles qui rejoignent le plateau, la construction de nouveaux laboratoires de pointe sur le campus de Paris-Sud, sur le plateau ou dans la vallée. Les Orcéens comme nos amis des communes environnantes verront les mêmes transformations se produire. Ils seront surpris par une déviation et découvriront le lendemain ou quelques jours plus tard un nouveau bâtiment, un nouveau trottoir, une nouvelle voie de bus ou cyclable. La fin des travaux programmés dans le cadre du plan campus est prévu en 2023 avec l’arrivée du pôle Biologie Pharmacie Chimie de l’Université Paris-Saclay qui vient, en sciences du vivant, renforcer notre pôle agriculture, agronomie et alimentation.
A mon sens ce sont les citoyens –riverains, les professionnels de nos communes qui auront un impact sur l’Université, en particulier pour les chercheurs et étudiants internationaux qui seront attirés par la qualité de nos formations et de nos laboratoires et sont particulièrement sensibles à l’hospitalité, la gastronomie, la culture l’art de vivre français.

Que va-t-il se passer concrètement en janvier 2020 ? Est-ce juste une écriture juridique ?
Nous avons prévu qu’en janvier 2020, tout soit en place à notre niveau pour que l’Etat publie le décret de création de la nouvelle université. A cette date, concrètement, la ComUE actuelle et l’Université Paris-Sud fusionneront pour donner naissance à l’Université Paris-Saclay, établissement d’enseignement supérieur et de recherche, conformément l’expérimentation de nouvelles formes de rapprochement, de regroupement ou de fusion des établissements d’enseignement supérieur et de recherche. En 2020, l’Université Paris-Saclay sera ainsi constituée des composantes universitaires, initialement issues de l’Université Paris-Sud, des quatre grandes écoles, AgroParisTech, CentraleSupélec, l’École normale supérieure Paris-Saclay, l’Institut d’Optique Graduate School, et de l’IHES.

L’Université associera à sa gouvernance et à ses activités l’Université d’Evry-Val-d’Essonne et l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines en tant qu’universités « membre-associées » et dont la fusion est prévue pour 2025. L’Université associe également à sa création et comme organismes fondateurs, le CEA, le CNRS, l’Inra, l’Inria, l’Inserm et l’Onera, avec lesquels elle renforce son partenariat en recherche et en formation, en les intégrant dans sa gouvernance. Il ne s’agit pas d’une simple écriture juridique. Nous assistons bien à la création d’une nouvelle université, lisible au niveau international et selon un modèle pluridisciplinaire et pluraliste d’universités de recherche intensive en matière de connaissances, d’innovation, de développement durable, économique, social et culturel de la société.


SAISON CULTURELLE 2018/2019

carnet saison 2018

Orsay Mag'

MAGAZINE MAI 2019 WEB

ANNUAIRE DE LA VILLE

couv annuaire 2018 19

ÉPHÉMÉRIDE

Mardi21MaiSemaine 21 | ConstantinPGibbeuse décroissante

LA MÉTÉO À ORSAY

Partiellement couvert

17°C

Orsay

Partiellement couvert

Humidité: 62%

Vent: 7 km/h

  • 21 Mai 2019

    Averses 18°C 8°C

  • 22 Mai 2019

    Partiellement couvert 20°C 8°C