LE CONTRAT DÉPARTEMENTAL D'ÉCONOMIE D'ÉNERGIE

 Mars 2015 

Depuis juin 2013, la commune d'Orsay s'est engagée dans un projet de contractualisation avec le Conseil départemental de l’Essonne. En février dernier, la ville a fait le choix d’investir, et donc de présenter une demande de subventions, notamment pour les travaux relatifs à l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments publics.
Objectif principal : investir prioritairement dans les travaux qui à terme réduiront les dépenses de fonctionnement de la ville. Exigences complémentaires : réduire notre empreinte environnementale en consommant moins et mieux ; améliorer sensiblement les conditions thermiques dans les écoles et les bâtiments réservés au public et associations.

Le contrat départemental se décline dans un programme d’investissements sur 5 ans (on appelle cela un PPI : Plan Pluriannuel d’Investissements) : un budget global de 2,8 millions d’euros TTC de travaux échelonnés de 2016 à 2020 et dont la participation départementale s’élèverait à 1,58 millions d’euros TTC. Cet investissement correspond à une estimation technique et une priorisation, réalisée en amont par les experts techniques bâtiments de la mairie, avec le soutien professionnel de l’Agence Territoriale de l’Energie du Plateau de Saclay - ATEPS.

 Mars 2017 

12 Bâtiments sont concernés par les travaux. La réalisation se fera de l'été 2017 à 2020 :

  • remplacement des menuiseries extérieures.
  • renforcement de l'isolation thermique des murs et /ou toitures.
  • remplacement de chaudières et équipements connexes.

Bâtiments publics diagnostiqués

Le diagnostic a eu lieu en novembre 2014. Durant un peu plus d’une semaine, un technicien de l’ATEPS a visité chacun de nos 12 bâtiments publics. Les bâtiments diagnostiqués et retenus pour la demande de subvention :

  • Groupe scolaire du centre, dont la restauration scolaire.
  • Groupe scolaire de Mondétour, dont la restauration scolaire.
  • École élémentaire du Guichet.
  • École maternelle du Guichet et centre de loisirs maternels.
  • Crèche du Parc Charles Boucher
  • Centre de loisirs maternels « les Ouistitis » à Maillecourt
  • Maison des Associations
  • Hôtel de ville
  • Mairie annexe de Mondétourv
  • La Bouvêche
  • Vestiaire du rugby

A cela s'ajoute une 12ème action : des travaux d'assainissement à l'église St-Martin St-Laurent.

ÉCLAIRAGE PUBLIC NOCTURNE

street lamp 395868 640

Comment est né ce projet ?

Plus d’un tiers des communes françaises procèdent à l’extinction complète de leur éclairage public au cœur de la nuit. Au mois d’avril 2020, la commune d’Orsay avait choisi d’expérimenter l’extinction de l’éclairage public dans certains secteurs et pour certains horaires, profitant de la réduction des horaires du RER B suite aux mesures sanitaires de la crise du covid-19.
À l’issue de cette expérimentation, comme elle s’y était engagée, et tenant comptes des retours de la population, la commune a procédé à une modification des horaires d’extinction suite au retour à la normale des horaires du RER B, et de la reprise du travail d’un nombre croissant d’Orcéens.

Quelles sont les modalités de cette expérimentation ?

Le territoire de la commune reste découpé en trois zones (cf. carte ci-dessous) avec désormais les nouveaux horaires suivants: 

  • Zone 1 : proximité de l’hôpital, et zones de desserte du bus de nuit (en jaune). L’éclairage reste allumé toute la nuit.
  • Zone 2 : proximité des gares (en orange). L’éclairage nocturne est éteint de 1h30 à 5h du dimanche au jeudi.
  • Zone 3 : quartiers résidentiels (en bleu). L’éclairage est éteint de minuit à 5h du dimanche au jeudi et de 1h30 à 6h30 du vendredi au samedi.

A noter qu’un traitement particulier des horaires d’extinction sera également opéré sur certaines zones (escaliers, souterrains, etc.)

Quel est l’intérêt d’un tel dispositif ? 

  • En premier lieu, il va permettre une réduction notable de la facture électrique de la commune : le calcul va être affiné, mais pourrait se monter à 45% d’économie, ce qui représenterait un gain annuel de 15 000€ pour les finances communales ;
  • Les études de sécurité routière prouvent que les véhicules réduisent leur vitesse dans les zones non éclairées, minorant ainsi le risque d’accidents et la pollution sonore due à leur passage ;
  • D’autre part, de nombreuses études ont désormais bien établi que plusieurs espèces animales (oiseaux, insectes, chiroptères…) pâtissent d’un éclairage permanent qui est probablement l’un des facteurs expliquant l’effondrement de certaines populations animales, et la baisse très alarmante de la biodiversité ;
  • Enfin, cette extinction permet une meilleure qualité du sommeil nocturne et ainsi protège la santé des Orcéens, car l’alternance jour/nuit est essentielle à la qualité des rythmes biologiques des humains. Pour être en bonne santé, ce rythme doit être respecté et l’extinction y concoure.

Cette extinction a-t-elle des conséquences en termes de sécurité ?

  • L’augmentation des cambriolages a été infirmée par l’expérience des communes ayant déjà mis en place l’extinction nocturne : la plupart des délits sont commis de jour, et ces communes n’ont pas constaté d’augmentation des cambriolages nocturnes ;
  • Les risques pour un piéton d’être renversé par un véhicule motorisé sont minorés dans une rue non éclairée du fait de la réduction de vitesse induite par la faible visibilité ;
  • Lors des déplacements piétons durant la période d’extinction, il peut être plus confortable de se munir d’une lampe de poche, d’une lampe frontale ou de la lampe d’un téléphone mobile, sauf par nuit claire de pleine lune bien sûr.

De quelle façon le projet va-t-il se poursuivre ?

  • La modernisation du système d’éclairage va continuer : un plan pluriannuel a amené la commune à changer les lampes des candélabres pour des lampes à LED, dont certaines sont à puissance modulaire (la nuit, la luminosité en est fortement réduite), et d’autres à déclenchement par radar. Les armoires électriques ont été dotées d’horloges « astronomiques » permettant d’optimiser allumage et extinction des candélabres au fil des saisons.
  • Par ailleurs, les Orcéens seront invités à une réflexion sur ce dispositif dans le cadre d’une concertation citoyenne au second semestre 2020 dont les modalités restent à définir

Pour aller plus loin dans la réflexion


jour2nuit2

Portée par l’Association Astronomique de la Vallée (AAV) et la mairie, et après le succès du lancement 2016, l’opération « Le jour de la nuit » revient chaque année à Orsay !

Avec l’extinction quasi-totale de l’éclairage urbain, les étoiles réapparaissent dans la ville ! [Photos : Hervé DOLE]


MAÎTRISE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS COMMUNAUX

ECOLE ELEM GUICHETAmélioration de l’éclairage public
Pose d’appareillages en LED à la Primaire du Guichet par la régie (coût : 3 672€ TTC)

Pose de sondes intérieures
Mise en place d’une régulation et de sondes d’ambiance au groupe scolaire du Centre, pour adapter le confort thermique et réaliser des économies d’énergie (coût : 13 102.80 € TTC). Et dès l’été 2017, mise en place du même système pour la maternelle de Maillecourt (coût : 4 176€ TTC) et celle du Guichet (coût : 3 696 € TTC).

Rénovation de la couverture et de l’isolation des toits des écoles maternelles de Maillecourt et du Guichet.

Réfection progressive de l’ensemble des fenêtres des établissements scolaires (isolation et gestion thermique).

Rénovation de la piscine
Changement de la chaudière fuel en gaz, branchement direct de l’alimentation au puits artésien (dont la température de l’eau est entre 28° et 31°).

Étude sur la pompe à chaleur
Actuellement il y a une étude de faisabilité, avec l’ADEME et le SIGEIF (coût : 20 000 € TTC) et permettra de savoir s’il est intéressant de récupérer les calories du puits artésien pour chauffe l’hôtel de ville via une pompe à chaleur.

Depuis 2016, il n’y a plus de traitement phytosanitaire sur le terrain annexe de rugby


L’Agence Locale de l’Energie et du Climat Ouest Essonne (ALEC Ouest Essonne) est une association d’élus créée en 2011. Elle a pour but de favoriser et d’entreprendre sous l’impulsion et le contrôle de ses membres, des opérations visant à assurer :

  • l’utilisation rationnelle des énergies et l’efficacité énergétique dans les bâtiments,
  • le développement de la maîtrise des usages énergétiques,
  • la promotion et le développement des énergies renouvelables et de l’éco-construction

L’Alec a, dans le cadre de sa mission d’intérêt général, pour principaux objectifs l’information, le conseil et l’expertise techniques sur la sobriété, l’efficacité et la diversification énergétiques auprès des communes. Les conseillers Info-Energie apportent des conseils techniques personnalisés et gratuits en matière d’isolation, de choix de chauffage, de ventilation, de matériaux bio-sourcés, d’énergies renouvelables…

Le périmètre d’intervention de L’ALEC Ouest Essonne s’étend sur le territoire de la Communauté d’Agglomération Paris-Saclay (CPS), sur le territoire de la Communauté d’Agglomération Etampes Sud Essonne (CAESE), sur le territoire de la Communauté de Communes du Dourdannais en Hurepoix (CCDH), sur le territoire de la Communauté de Communes du Pays de Limours (CCPL).

Près de 500 000 habitants bénéficient ainsi d’un conseil de proximité au service de l’amélioration de l’efficacité énergétique par l’un des 11 salariés de l’Agence.

Antenne Palaiseau : 13 voie de la Cardon, 91120 Palaiseeau tel : 01 60 19 10 95 - http://alec-ouest-essonne.fr/

Qu'est-ce que c'est ?

Un projet territorial de développement durable à la fois stratégique et opérationnel qui prend en compte de manière transversale l'ensemble de la problématique climat-air-énergie. Son élaboration est confiée aux EPCI de plus 20.000 habitants et doit être adopté avant le 31 décembre 2018 pour une durée de 6 ans. Son rôle et ses ambitions ont été renforcés par la Loi de transition énergétique pour la croissance verte (et le décret n°2016-849 du 28 juin 2016)

La problématique climat-air-énergie autour de plusieurs axes d’actions

  • la réduction des émissions de gaz à effet de serre
  • l’adaptation au changement climatique
  • la sobriété énergétique
  • la qualité de l’air
  • le développement des énergies renouvelables

Plus d'informations sur le Plan Climat sur paris-Saclay.com

SAISON CULTURELLE 2020/2021

COUVERTURE SAISON CUTURELLE 20 21

Magazine

COUVERTURE MAG SEPTEMBRE WEB

ANNUAIRE DE LA VILLE

COUVERTURE ANNUAIRE 20 21

ÉPHÉMÉRIDE

Mercredi23SeptembreSemaine 39 | AutomneGPremier quartier

Youtube Orsay