énergie

Ces derniers mois, de multiples facteurs, dont les tensions internationales impactent et impacteront encore davantage les mois prochains, les budgets des communes. 

Cette situation, couplée à la baisse drastique des dotations de l’État aux collectivités depuis plus de 10 ans, au dégel des points d’indice des fonctionnaires sans compensation pour les communes et à la hausse des coûts des matières premières mène la ville dans une situation inédite et délicate. La mise en place d’un plan de sobriété constitue un premier palier incontournable. La commune s’est déjà engagée dans cette voie depuis plusieurs années, il s’agit de démultiplier les actes en la matière.

Orsay, une ville engagée

L’envolée des prix n’épargne pas notre commune

Du fait de la crise énergétique, le coût de l’énergie (gaz comme électricité) a augmenté dans des proportions considérables. Pour la commune, qui ne bénéficie pas du bouclier gouvernemental des ménages et des petites communes, le prix du kWh sera multiplié au moins par 4, voire beaucoup plus. Les fluctuations du marché ne nous permettant pas, à cette heure, d’en connaître le coût final, il devient vital pour le budget communal d’économiser le moindre kWh. D’autant plus que la hausse du coût se cumule à l’augmentation des matières premières, des denrées... ce qui touche par exemple, les cantines scolaires ou les travaux publics. L’explosion des coûts ne pourra pas être compensée par la sobriété.

Vers une transition écologique et énergétique

Comment ça marche ? Notre commune est membre de l’ALEC, du SIGEIF (Syndicat Intercommunal pour le Gaz et l’Électricité en Île-de-France) et du SIPPEREC pour l’électricité. Ces deux syndicats regroupent de nombreuses communes et négocient les contrats d’approvisionnement.

Focus : Orsay s’est fortement engagée dans une démarche de transition énergétique. Aujourd’hui, les investissements massifs déjà entrepris pour la rénovation des bâtiments et la modernisation des équipements municipaux lui ont permis de faire baisser de 20% sa consommation énergétique, tout en maintenant des infrastructures publiques de qualité. Sans ces travaux, l’impact de la crise énergétique sur le budget municipal aurait pu être beaucoup plus important.

Zoom sur les actions menées par la ville

Améliorer l'isolation thermique

  • Normes Haute Qualité Environnementale pour l’extension de l’école maternelle de Mondétour (chauffage avec pompe à chaleur, panneaux solaires pour l’eau chaude des sanitaires, installation de baies vitrées mieux isolées, toiture végétalisée).
  • Travaux d’isolation dans les écoles, les gymnases, pour lutter contre les déperditions thermiques des bâtiments : remplacement des huisseries, isolation par l’extérieur, isolation de toiture. Remplacement des baies vitrées des préaux (bâtiments B et C) de l’école primaire de Mondétour.

Rationaliser l’éclairage public

  • Installation d’horloges astronomiques afin d’adapter l’éclairage de la voirie en fonction de la luminosité ;
  • Remplacement des lampes de l’éclairage public par des LED pour réduire la luminosité et économiser jusqu’à 70% de notre facture.

Préserver nos ressources en eau

  • La végétalisation est intégrée dans les réaménagements de nos espaces publics : renaturation du parking du Guichet, choix de végétaux peu consommateurs, fleurissement raisonné, paillage...
  • Récupération des eaux de pluie : installation de cuves de récupération des eaux pluviales pour l’arrosage et l’entretien des espaces publics de proximité, mise en place d’un réseau de drainage et de récupération des eaux pluviales.

Piloter à distance les équipements municipaux

  • Réglage plus fin de la température en fonction des besoins.

Optimiser la consommation en gaz

  • Changement de la dernière chaudière fuel en gaz, branchement direct de l’alimentation au puits artésien (dont la température de l’eau est entre 28 et 31 degrés. Réfection de l’ensemble de la tuyauterie de l’école primaire et du gymnase de Mondétour avant la mise en place d’un système unique de chaufferie (Gestion Technique Centralisée) : mise aux normes et gestion optimisée des dépenses.

Encadré : Depuis 2009, les illuminations de Noël sont dotées d’ampoules de type LED qui consomment très peu d’énergie. Leur coût de fonctionnement s’avère être une somme modique : seulement 300 € sur une facture annuelle de près d’un demi-million d’€. Pour cette raison et pour l’émerveillement que suscitent les festivités de Noël, la municipalité a décidé de les maintenir.

Des mesures pour davantage de sobriété énergétique La ville d’Orsay a pris de nouvelles mesures pour baisser sa consommation et aller encore plus loin. La crise énergétique que nous traversons impose de changer nos habitudes.

  • Adaptation des horaires d’accueil de nos services administratifs (Hôtel de Ville) : ouverture en continue de 8h30 à 16h à partir du 7 novembre ;
  • Baisse des températures : la ville a fait le choix de diminuer de 1 degré, la température de l’eau des bassins extérieurs et intérieurs du Stade nautique, des gymnases et des locaux associatifs et, à titre expérimental, des établissements scolaires. Exception faite pour les crèches et les équipements des tous petits, pour lesquels les températures habituelles seront maintenues ;
  • Fermeture des accueils de mineurs : tous nos accueils seront fermés la dernière semaine des vacances scolaires, du 26 décembre au lundi 2 janvier inclus ;
  • Bâtiments : coupure de l’eau chaude des lave-mains des bâtiments publics (excepté les douches), extinction de l’éclairage public ;
  • Sensibilisation de nos agents : formation de notre personnel, création d’une mission de référent sobriété bâtiment, actions fortes pour une plus grande sobriété numérique, création d’un réseau d’éco-référents parmi les agents, accélération du plan mobilité des agents communaux ;
  • Accompagnement des ménages en précarité énergétique via le CCAS et l’ALEC ;
  • Sensibilisation de nos partenaires : informations, formations, ateliers de sensibilisation et pédagogie auprès des habitants, des associations, des usagers, des commerçants... sur les écogestes, mobilisation des associations occupant un bâtiment municipal pour agir à leur échelle.

Magazine

ANNUAIRE DE LA VILLE

couvAnnuaire22

Carnet de saison culturelle

COUVERTURE carnet2022

Guide des herbes de trottoirs

GUIDE HERBES SAUVAGES COUV